top of page

L'histoire du Château
en quelques dates

Le Château de la Colinière est immergé dans 2000 ans d'histoire.

Aujourd'hui

20200804_202456.jpg

Le château de la Colinière est situé dans un domaine de 30 hectares dominant la Loire de 70 mètres.

Du fait de sa situation géographique exceptionnelle, ce site a d'abord été un oppidum romain puis est devenu une cité médiévale fortifiée, Châteauceaux (castrum celsum), antique nom de Champtoceaux, close de murs et d’une surface deux fois supérieure à celle de Carcassonne !

Année 768

Châteauceaux est suffisamment importante pour accueillir le roi Pépin le Bref, accompagné de sa femme Berthe au Grand Pied et de leur fils, le futur empereur Charlemagne. Pépin reçoit un émissaire d’Al Mansur, le calife abbasside de Baghdâd.

 

Al Mansur souhaitait conclure un pacte avec les royaumes chrétiens contre les Omeyyades, chassés du Proche-Orient par sa dynastie et réfugiés au Maroc et en Espagne.

Année 988

Foulques Nerra, Comte d’Anjou, autorise son vassal, Renaud de Thuringe, Vicomte d’Anjou, à construire la forteresse de Châteauceaux. Ses descendants et alliés la garderont jusqu’en 1224. Elle passera ensuite entre les mains directes des ducs de Bretagne, de la Couronne de France puis du duc d’Anjou.

Année 1390

OLIVIER DE CLISSON.jpg

Le Connétable de France Olivier de Clisson achète la forteresse à la duchesse douairière d'Anjou et devient ainsi seigneur de Châteauceaux. Sa fille, Marguerite de Clisson, lui succède. Elle est l'épouse de Jean Ier de Châtillon-Blois. Elle sera l'une des causes principales de la future chute de Châteauceaux...

Année 1420

Reddition_de_Marguerite_de_Clisson_(1420)_edited.jpg

Depuis 80 ans, Il existe une querelle quant à la succession du duché de Bretagne entre les descendants des familles de Blois et de Montfort, également légitimes à reprendre le titre. Les manigances de Marguerite de Clisson (épouse Blois) causeront la ruine de la cité que le duc Jean V de Bretagne (Montfort) fera détruire en 1420. 

 

Observez, au dessus du blason, l'enluminure de la fin du XVe mentionnant le siège de Châteauceaux.

Années 1558-1633

279178_origina.jpg

Châteauceaux devient la propriété du Connétable Anne de Montmorency (à gauche) en 1558 jusqu'à son petit fils, Henry II de Montmorency (à droite) qui sera décapité sur ordre de Richelieu en 1633 et dont les biens seront remis à Henry II de Bourbon-Condé, époux de Charlotte de Montmorency.

Années 1633 - 1850

R.jpg

Châteauceaux passe entre les mains du prince

Henry II de Bourbon-Condé (à gauche) puis de ses descendants. Le duc d’Aumale (à droite), fils du roi Louis Philippe 1er et légataire universel des Condé après leur extinction, s'en dessaisira en 1850.

Année 1826

Le château de La Colinière est initialement un pavillon de chasse, construit par les Condé au XVIIe siècle (corps central actuel). Il est brûlé à la Révolution, comme en atteste un croquis de William Turner lors de sa remontée de la Loire en 1826.

Année 1875

IMG_0855_edited.jpg

En 1875, le château est restauré et amplifié par la famille Roumain de La Touche qui lui adjoint deux ailes (Est et Ouest) et coiffe le corps central d’un belvédère. Le soin de cet agrandissement est confié à l’architecte nantais, François Bougoüin.

Les actuels propriétaires l'ont repris en 2013 par acquisition aux descendants de la famille Roumain de La Touche.

Année 1921

327f594b6fa412d7c86a01118f85eef0.jpg

Le château de La Colinière est situé intra-muros, dans l’ancienne cité médiévale dont une partie des remparts subsiste ainsi que le châtelet d’entrée. La cité est, elle, devenue un parc clos de murs, surplombant la Loire comme l’a peint en 1921 le célèbre peintre Félix Valloton

Vous souhaitez visiter le site de la Colinière ?

Reddition_de_Marguerite_de_Clisson_(1420).jpg

voyager dans le temps 

Avec notre guide-conférencier, entrez dans l'enceinte du parc archéologique et découvrez son histoire.

bottom of page